Rédaction Rétro Vision en Tardenois

Comme pour chacune des rubriques nous présentons une série de photos, documents, grâce aux collections de nos adhérents ou sympathisants donateurs. Une deuxième étape consistera à compléter par d'autres photos et surtout des textes racontant l'histoire. Nous comptons sur nos lecteurs pour nous apporter photos et textes. Vous avez nos coordonnées à droite de l'écran.

Merci d'avance.

Nous remercions pour cette rubrique :

                                                    Mmes Jeanine Coigné, Solange Décauché, Monique Kmiecinski,

                                                     Marie-Christine Garapon

                                                    MM Bruno Decomble, Patrick Barras, Alain Doucet, Philippe Landrieux,

                                                           Antoine Blaise, Jean  Coigné, Christian Hébert, Bernard Leclère,

                                                          Jean-Jacques Hoquet, Serge Hoquet, Bernard Fanton, Marc Fleury,

                                                           France Lacomblez, jean-luc Leduc, Christian Lefébure, Philippe Naudin.

 

Raymond de la Tramerye (1901-1988)


Biographie de Raymond  de la Tramerye

Fondateur de la Société Tubest :

 14 rue de la goutte d'or à Fère-en-Tardenois  Aisne


Son nom réel:  Lespagnol de la Tramerye

Prénoms: Jacques Roger Raymond

Né le 6 mai 1901 à Paris VIII ème

Marié le 21 mars 1986 à Hélène Louise Renée Portier à Paris VIII ème

Décédé le 25 décembre 1988 à Paris VIII ème

Repose au Château de Fère-en-Tardenois en date du 22 mai 1989

Photo extraite de la cérémonie de remise du diplôme "Prestige de France en 1963".

Portrait restauré et retouché par Jean Jacques Hoquet

                                                           M. de la Tramerye et la Société TUBEST
                                                   14, rue de la goutte d’or Fère-en-Tardenois

La "Société anonyme des tuyaux métalliques de l'est" TUBEST est créée le 20 janvier 1925 avec pour activité principale la vente et la fabrication de tuyaux métalliques flexibles.
Vers 1929, après son passage à Fère-en-Tardenois,
Raymond de la Tramerye se rendant à son Château de Barzy-sur-Marne, trouve un endroit pour installer l'usine à Fère-en-Tardenois

Le château Familial de Barzy-sur-Marne

Les débuts sont difficiles. Marquée par la grave crise économique et par une très forte coalition des concurrents en place, Tubest ne doit sa survie qu’à la générosité et l'engagement personnel de ses deux fondateurs,
 MM.Pierre et Raymond de la Tramerye.
En 1935,  Raymond de la Tramerye prend la direction effective de Tubest, direction qu'il exercera pendant plus de 35 ans.

Malgré les graves troubles du front populaire et les tensions internationales, Tubest connaît un développement satisfaisant, doublant son chiffre d'affaires entre 1935 et 1939.
Mais survient la guerre, l'usine se trouve en première ligne de combat, les bombardements et les alertes fréquentes empêchent toute production. Devant le risque de destruction des équipements, la décision est prise le 12 juin 1940 de déplacer l'usine à PAU.
Plus de 100 tonnes de matériel seront transportées, et une partie du personnel déménage sur Pau.
Durant les cinq années de guerre, Tubest préserve l'essentiel en attendant des jours meilleurs. Tubest fabrique tout ce qui est possible à partir de ses techniques (tuyaux pour aspirateurs et sèches-cheveux, pièces pour gazogènes.…)

De 1945 à 1970, Tubest connaît 25 années de croissance formidable. Employant plus de 400 personnes en 1970, Tubest produit 9 millions de mètres de tuyaux par an.  Grâce aux qualités exceptionnelles de l'homme et l'entrepreneur  qu'est M. de la Tramerye, Tubest est à la tête d'un réseau dense de partenaires en Europe, aux Indes et en Amérique du Sud.
En 1970 M. de la Tramerye quitte Tubest.

La CGV (Compagnie Générale  des Véhicules) devient la maison mère de Tubest.
L'ambition n'est plus la même, l'activité régresse, le personnel passe de 400 personnes en 1970 à 167 personnes en 1987.
  En 1987 IWKA  (Industrie Werke Karlsruhe Augsburg, groupe allemand) reprend l'entreprise et lui redonne un nouvel élan. En apportant les moyens nécessaires, l'entreprise  renouvelle ses capacités techniques, relance de nouvelles gammes de produits (onduleux, egr (recyclage des gaz), tubage), et met l'accent sur la qualité.
Au début des années 2000 et dans un contexte de guerre économique aiguë, Tubest se remet profondément en cause et s'engage résolument dans la recherche de nouveaux marchés      à plus forte valeur ajoutée, tout en améliorant sa compétitivité. L'entreprise gagne la confiance de grands clients internationaux.
Grâce aux efforts et à l'énergie de tous, jeunes et anciens, Tubest poursuit sa voie transcendant les crises, cherchant et traçant ainsi de nouvelles routes porteuses d'avenir.

L'histoire continue.......


La généalogie  de Raymond de la Tramerye

(source Généanet.org)


Le désespoir de Raymond de la Tramerye

Tract diffusé au Férois le 26 juillet 1980


Pourquoi la tombe de Raymond de la Tramerye
est-elle au pied des ruines du château de Fère

           Grâce aux nombreuses innovations et inventions de l’usine TUBEST, le nom de 

           Fère-en-Tardenois rayonne à travers le monde.
           La médaille « PRESTIGE DE LA FRANCE » en 1963 a contribué à cette renommée.
       -  Soucieux de l’image de marque de la ville où est implantée son usine, M. de la Tramerye    

           contribue à son développement touristique par la mise en  valeur du patrimoine local :
          
       -  Les ruines du château de Fère, propriété privée, étaient envahies par la végétation
           et se dégradaient dangereusement…

       -  En 1971, il les acquiert et en entreprend la restauration à ses frais avec l’aide  d’associations,
           dont REMPART (ASC REMPART : Animateurs de Chantiers de Sauvegarde  
           pour la Réhabilitation et l’Entretien des Monuments et du Patrimoine ARTistique).

        -  Il achète aussi le Café-Restaurant de La Maison Neuve, en contrebas des ruines,
            le transforme en hôtel-restaurant : l’Auberge du Connétable, pour une clientèle    
            différente de celle de l’Hostellerie du Château.

        -  Mais les retours sur investissement tardent à venir et les autorités locales ne soutiennent

           pas les projets de M. de la Tramerye à la hauteur de ses efforts.

        -  Sans héritier, Raymond de la Tramerye lègue en 1984 la propriété des ruines du château

           au Conseil Général de l’Aisne, la municipalité de Fère n’ayant pu accepter       cette offre…

        -  Et il obtient l’autorisation exceptionnelle de reposer après sa mort au pied des ruines.  
         
        -  Il décède le 25 décembre 1988, son cercueil est déposé au cimetière de Fère  le 30 décembre

            à l’issue de la cérémonie religieuse à l’église Sainte-Macre.

         -  Le 22 mai 1989, il rejoint sa dernière demeure au pied du château de Fère.

            Un émouvant hommage lui est rendu le 26 mai par la population dont beaucoup

            d’employés de l’usine. Mme Hébert, belle-fille de Jacques Hébert, ancien directeur 

            adjoint de l’usine, termine par ces mots : « Votre souvenir restera toujours présent dans

            nos cœurs car pour nous, si vous étiez le grand patron, vous étiez avant tout un ami. »
          


Le château avant sa restauration

Le château en 2017

Photo Jean Jacques Hoquet



Détails des services militaires  de Raymond de la Tramerye

Tous nos remerciements à Antoine Blaise qui a réalisé la biographie militaire ci-dessous.

Télécharger
- M. de la Tramerye a visiblement monté et dirigé un réseau de résistance appelé « Groupe Leroy ».
= UTF-8 Q informations_biographiques_sup
Document Adobe Acrobat 176.7 KB

Les premières constructions à Fère-en-Tardenois ( vers 1929)


Tubest  à Pau (1940 à 1945)


Les ouvriers "1946" à Fère-en-Tardenois de retour à Fère après la guerre

Les personnes que nous avons identifiées :

Mmes Paulette Rodari et Rodari mère, Georgette Leclère, Olga Carré, Mrs Marceau Décauché, Marcel Décauché, René Delatte,  Réné Hoquet, Jacques Noé, Albert Leroux, Fernand Louis, Marcel Corrier,

Jacques Bocquet, Jean Baude, Raymond Baudon, Louis Magnus, Louis Delatte (avec

l’écriteau),Paulin Matton, Émile Leduc...


La construction de nouveaux bâtiments à Fère

par l'Entreprise Freste, (1950)


Le 3 avril 1963, dans les salons de l'hôtel Ritz à Paris, le diplôme  "Prestige de la France" a été remis à la société Tubest par M. Jules Gilbert, ancien ministre de l'intérieur.
M. Raymond de la Tramerye, président général de la société Tubest était entouré de ses principaux collaborateurs et d'une délégation du personnel choisie parmi les médaillés du travail.

En haut de gauche à droite : Jean Matton – René Hoquet- Louis Magnus -Robert Philippon – Léon Coigné – Marcel Corrier - Lucien Baude – Eugène Bouvry - Raymond Charmeau -
En bas : Henri Philippon – Pierre Oudart – Marcel Leroux – Pierre Grenet
Raymond de la Tramerye - Paulin Matton – Lucien Naudin – Jean-Pierre Hemmer


Premier  Mai 1950, la fête du travail

Tous les ans au premier Mai,  une journée consacrée à la remise de médailles du travail.

à partir de 10 ans d'ancienneté, puis tous les 5 ans.

Tout le personnel de l'entreprise y  était convié. Chacun touchait son enveloppe, suivait un vin d'honneur et un bal dans les locaux de l'usine.


Premier  Mai 1957, la fête du travail


Premier  Mai 1961, la fête du travail

De gauche à droite :
Lucien Naudin, Pierre Grenet, Pierre Oudart, Eugène Bouvry, Camus, Marcel Leroux, René Hoquet, Marcel Corrier, Georges Renaut, Lucien Baude, Léon Coigné, Henri Phillipon.


Les médaillés du premier  Mai 1963

De gauche à droite et de haut en bas :
Henri Philippon, Raymond de la Tramerye, Robert Philippon, Raymond Fond, Marcel Corrier, Jean-Pierre Hemmer, Lucien Baude, Jean Baude, René Delatte, Pierre Oudart, René Hoquet,
André Mandre, René Zimmer, Pierre Grenet, Louis Magnus, Paulin Matton, Lucien Aubertin, Maurice Duchenne, Jacques Vinet, Eugène Lépolart, Louis Delatte, Christian Hébert, André Leclère,
Robert Viault, Léon Coigné, Eugène Bouvry.


Miss Tubest

L'élection de Miss Tubest ainsi que ses dauphines avait lieu au 1er mai.
Celles-ci représentaient la société Tubest en diverses occasions.
Principalement à la fête du muguet sur un char confectionné
par les ouvriers en dehors des heures de travail.


Premier Mai 1968, la fête du travail

Jacques Noé, Albert Leroux               R.de la Tramerye , Evelyne Fonte          Robert Duval, Paul Brocheton

                                                                      Jean Coigné, André Mendre                    Pierre Béguin, Roberte Dubois 

Marcel Corrier, Evelyne Fonte,                        Evelyne Fonte, Jean Coigné,

Madame Rapine                                                      André Mendre


Premier Mai 1971, la fête du travail

Christiane Hébert, Fernand Fleury, Fernande Lanoux,--------                       Marcel Gorga, Raymond de la Tramerye,

????, Paul Vandendrièch.                                                                                               R. Lefèvre


Marie-Paule Doctrinal, Alain Sénéchal, Pierre Lavalée.                     Olga Carré, Christiane Hébert, Christian Hébert, Marie-Paule Doctrinale,

                                                                                                                                      ? Billet, Maurice Duchène, Jean-Pierre Hemmer.


Noël chez Tubest 1954

« Noël Tubest », un événement tant attendu par les enfants !
 Tous les ans, le dimanche après-midi précédant Noël était  l'occasion de faire la fête :
- spectacle réalisé par les enfants des ouvriers ou pièce de théâtre.
- puis  remise des jouets aux enfants, jouets fabriqués par les parents en dehors des heures de travail : patinettes, cyclorameurs, camions en bois, toupies.....
- Crottes en chocolat,  oranges,  mandarines étaient  très appréciées des enfants, petits fours et vin d'honneur des parents.

- Le bal avec orchestre se terminait tard en soirée...


Noël chez Tubest 1953 Pièce de théâtre :  « On purge Bébé »


Participation de Tubest aux Fêtes du Muguet 1955-1956-1959


Le Foot chez Tubest  (1955)

Pendant la pause de midi, certains ouvriers s'adonnaient à leur sport favori avant de reprendre le travail, sur le terrain en friche derrière l'usine.

Jacques Noé- ??- René Hoquet-
Emile Leduc- Robert Viault- Jacques Vinet


L'équipe de foot Tubest (1997)

De gauche à droite.

en haut : Damien Denil, Laurent Cavillon, Laurent Blechet, ???????????, Romuald Warnié,

                   Philippe Idelot.

enbas :    Christophe Beaufort, Jean Luc Masson, Omer Sécer, Guy Denil, Olivier Vincent , Thierry Silvi.


La formidable invention Tubest :

L'auto "staver", la voiture pliante

Exposée et récompensée  au concours Lépine en 1956

Messieurs Raymond de la Tramerye et Jacques Hébert Directeur de l'usine devant la maquette.

 

La documentation

Diplôme  et Maquette

Photo Jean Jacques Hoquet


Vue aérienne

Photographie issue du catalogue Tubest de 1965.(une représentation du projet d'agrandissement)


La fabrication de différents produits au fil des années

à lire ou à télécharger:

Télécharger
CATALOGUE TUBEST 1954.pdf
Document Adobe Acrobat 23.4 MB
Télécharger
Catalogue TUBEST 1961-1962.pdf
Document Adobe Acrobat 6.1 MB
Télécharger
Catalogue TUBEST 1966.pdf
Document Adobe Acrobat 18.6 MB
Télécharger
Catalogue TUBEST 1969.pdf
Document Adobe Acrobat 18.1 MB
Télécharger
TUBEST - TUYAUX FLEXIBLES.pdf
Document Adobe Acrobat 26.1 MB
Télécharger
TUBEST FLEXIBLES pour l'AUTOMOBILE.pdf
Document Adobe Acrobat 5.4 MB
Télécharger
TUBEST L'INOX dans le BÂTIMENT.pdf
Document Adobe Acrobat 4.8 MB
Télécharger
TUBEST PRODUITS BATIMENT.pdf
Document Adobe Acrobat 27.5 MB

L'usine Tubest en cours d'agrandissement en mai 1964

Ouvriers aux différents postes de travail


Les événements 2022

Le dévoilement de la plaque au Château


L'exposition (491 visiteurs)

 

UN IMMENSE MERCI !

 

 

 

 

 

- à Jean-Pierre et Martine Risbec et leur équipe de l’ATPR, qui accueillent cette exposition dans cet endroit mythique : les locaux de l’usineTUBEST) et qui organisent pour les « anciens » de Tubest le traditionnel banquet du 1er mai.
C’est eux qui méritent une grande médaille cette année !

 

- à tous les anciens de Tubest et leurs familles qui nous ont confié archives et souvenirs.

 

- aux directeurs des entreprises héritières de TUBEST qui ont accueilli favorablement notre projet et mis à notre disposition nombre de documents (photos, catalogues…) et d’échantillons.

 

 - aux membres de RVT qui ont organisé la collecte d’objets et de documents, qui ont installé l’exposition, et qui assurent les permanences.

 

Une super-médaille à Jean-Jacques Hoquet, trésorier de RVT, cheville-ouvrière, de cette exposition. Membre d’une « famille-TUBEST », passionné de TUBEST-Fère, où il a fait toute sa carrière,  excellent technicien… et soutenu par Françoise, son épouse, il a réalisé la majorité des panneaux, et a valorisé les photos les plus anciennes dont la plupart ont été prises par M. de la Tramerye lui-même.

 

- à M. de la Tramerye sans qui nous n’aurions pas ces témoignages sur la vie de l’usine.

 

- à la municipalité qui accompagne et soutient cette exposition, et aux personnalités qui ont répondu à notre invitation.

 

- à la CARCT pour son prêt de matériel d’exposition.

 

- aux journalistes qui accompagnent cet événement par leurs reportages.

 

 

 

MERCI A VOUS TOUS, VISITEURS, POUR VOTRE ATTENTION !

 

 

 

 

 

                                                                                     Marie-Christine Garapon, Présidente de RVT

 

 

 

Photos Jean-Jacques Hoquet


Le repas du premier Mai avec les anciens

animé par Alain Sillari


La presse

Merci aux journalistes qui accompagnent cet événement par leurs reportages.


La visite de Bernard VAN LATHEM à notre exposition

Photo Jean-Jacques Hoquet

De gauche à droite : Laurent Guillet, Jean-Jacques Hoquet, Bernard Van Lathem.

L'usine TUBOS MEXICANOS propriété de la famille VAN LATHEM  a fait partie du groupe des 9 usines "NEGOCIATIONS LICENCES" dans le monde . Elle seule est encore en activité, performante et a toujours gardé le contact avec Raymond de la TRAMERYE ainsi que TUBEST

Bernard Van Lathen est venu à Fère-en-Tardenois en 1963 pendant une année puis à plusieurs reprises afin de se perfectionner dans le secteur flexibles agrafés.

Fernand Fleury effectua aussi au Mexique une année pour transmettre ses connaissances ainsi que Raymond Rifflard pour la mise en marche des nouvelles machines.

Bernard Van Lathem nous rappela son estime pour Raymond de la Tramerye :

Monsieur Raymond de la Tramerye réalisait une fois par an un tour du monde pour développer et s’occuper des Licenciés comme TUBOS MEXICANOS FLEXIBLES.

Il voyageait avec plusieurs sacoches autour de lui, pleines d’échantillons de tubes flexibles, et qu’il ne quittait pas, pour éviter que ceux-ci ne soient « perdus » ou « disparaissent ».

Avant de se séparer de la Société TUBEST, il a fait un dernier tour du monde pour renouveler les contrats existants avec ses Licenciés, afin de les protéger.

 


Cliquez sur le bouton ci-dessous pour voir :

A bientôt pour le centenaire de TUBEST


Si vous avez des documents écrits, des photos, des films , n'hésitez pas à nous en faire part. Nous pouvons les numériser. Ils nous seront utiles pour documenter notre travail. 

Vous pouvez aussi nous rejoindre pour travailler sur ce sujet. 

Notre adresse électronique : retrovisionentardenois@gmail.com