Maison BONASTRE



AUX ARMES de FERE


Biographie Famille BONASTRE

Source: Jean-Bernard Bonastre


La pâtisserie Bonastre avant la guerre 14-18  Parmi les personnages figurent mes grands  parents Albert Bonastre ( né à Vouziers) et Lydie Bonastre son épouse née Lécossois-Bridoux de parents maraichers à Fère, à l'époque de la photo mon grand père devait avoir 35 ans et ma grand mère 30 ans.

La patisserie avait déposé une marque de fabrique : "Aux armes de Fère", il avait fait son apprentissage au Grand Hotel , rue Scribe à coté de l'opéra à Paris , il était connu pour deux spécialités: ses pains à l'anis  et un gâteau d'anniversaire dont la surface était recouverte d'amandes pilées dénommé "succès", ainsi que pour ses croissants, il est décédé en 1939, ma grand-mère en 1962. La pâtisserie a été détruite lors de la 2eme bataille de la Marne en Juin 1918, la ville de Fère a beaucoup souffert. La pâtisserie a été reconstruite à partir de 1920, la reconstruction a bénéficié des crédits de reconstruction pour les régions sinistrées. Disons que pour autant que je sache, Fère était à peu près reconstruit en 1925 et faisait l'objet de nombreuses visites en provenance de toutes régions françaises, anciens combattants qui revenaient pour de nombreuses cérémonies, visiteurs américains puisque ce sont les divisions américaines qui menèrent la contre offensive en provenance de Château Thierry d'où le cimetière américain, l'un des plus importants.

Le commerce de mes grands parents fut assez florissant dans les années 1923 à 1932 (il faisaient également banquets, baptême, mariages... car derrière la pâtisserie il y a 2 grandes salles superposées pouvant contenir 80 couverts chacune .
Ils mirent la pâtisserie en location vente en 1933 et allèrent habiter Paris où mon père et ma Tante faisaient leur études supérieures, mais durent revenir en 1936 pour reprendre l'affaire que le successeur avait laissé péricliter. Ma grand-mère continua a faire tourner la pâtisserie jusqu'en 1946 ou 47; mon père en hérita , c'est un cousin ancien commis de mon grand père, Albert Liagre, qui devint gérant, puis en 1953 ou 1954 la pâtisserie fut vendue par mon père à Jacques Boussard  ancien commis de mon grand père qui se retira vers 1990.
Cordialement
J B Bonastre

Rue des Marchands, maison Bonastre pendant la grande guerre

Source: Rétro Vision en Tardenois et J.B. Bonastre


Lors de la fête du muguet du 10 mai 1935 ci-dessous les photos issues d'un film de Pierre Lebrun.

Film numérisé par Archipop et valorisé par Rétro Vision en Tardenois, visible lors de nos projections ou sur demande.

Devant la pâtisserie des Armes de Fère, la vente des spécialités locales


Source: Rétro Vision en Tardenois


Source Facebook Mairie de Fère (Commission culturelle: Sylvie Mautalent)