Saponay

Partager


Comme pour chacune des communes nous présentons une série de photos-cartes postales, grâce aux collections de nos adhérents. Une deuxième étape consistera à compléter par d'autres photos et surtout des textes racontant l'histoire du village. Nous comptons sur nos lecteurs pour nous apporter photos et textes. Vous avez nos coordonnées à droite de l'écran.

Pour chaque thème vous avez un diaporama qui défile.

Merci d'avance. 

Les rues

Pendant et après la Grande Guerre

Le monument aux morts

L'église



Le Calvaire

1936 : Bénédiction du calvaire de Saponay 

 

Le 15 novembre vers 15h30, une nombreuse assistance comprenant au moins 1500 personnes se pressait à Fère en Tardenois, route de Saponay, pour assister à la belle cérémonie de bénédiction de calvaire, présidée par M. le vicaire général Deslbez, représentant Mgr Mennechet, retenu par le congrès de Presse de Laon.

 

On remarquait le Chanoine Guyot, doyen de Fère et son vicaire, le R.P. Ledoux prédicateur,  Messieurs les curés de Saponay, Villers/Fère, Beuvardes, Coincy, Coulonges, Arcy Ste Restitue, Jaulgonne, Loupeigne, Mont Notre Dame, Soupir, La Chapelle Monthodon. Etait également présent M. Franchet de La Bonneville (Eure) qui a eu les pieds gelés non loin de Fère pendant la guerre et qui avait tenu à apporter les reliques de Ste Thérèse et de Ste Bernadette dont les statues ornent le calvaire. Ces reliques dont M. Franchet avait également apporté le certificat d’authenticité ont été déposées pendant la cérémonie. On entendit un très beau sermon de R.P. Ledoux, une allocution de M le chanoine Guyot et une autre de M. le vicaire généralDelbez. Après la bénédiction du calvaire M. Franchet prit également la parole. Les prières et les chants liturgiques dirigés par M. le vicaire de Fère étaient exécutés par les enfants accompagnés par l’assistance toute entière. Dans cette foule nombreuse on remarquait des anciens poilus de Fère, Château Thierry, Fismes, Reims, Longpont et même de la région parisienne. La cérémonie se termina assez tard dans l’après midi et toute la foule se dispersa lentement et gardant certainement pour longtemps le souvenir de cette belle cérémonie.

 

Le calvaire imposant qui remplace une petite croix démolie depuis la guerre fut érigé par les soins du dévoué « rebouteux des calvaires » : M. Gaston brigot Turlure de Fère qui relevant d’une intervention chirurgicale importante était néanmoins présent à la bénédiction solennelle du 125e calvaire relevé par lui.

 

 

 

Le 24-11-1936

 

Canton de Fère en Tardenois

 

Fère en Tardenois

 

Bénédiction d’un calvaire route de Saponay

 

Extrait du bulletin municipal n°1


L'écho de Saponay n°4

Télécharger
convert-jpg-to-pdf.net_2019-03-24_18-44-
Document Adobe Acrobat 2.4 MB