Coulonges-Cohan


L'église

Source journal Rencontres n°521 Mars 2013


Vue aérienne de Coulonges

Photo Jean Jacques Hoquet

Pour en savoir plus, cliquer sur le bouton ci-dessus


Vue aérienne de Chamery

Photo Jean Jacques Hoquet


Hommage à Quentin Roosevelt

Source GALLICA

Source dépôt Patrick Damery

Archives RVT Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France et photos Jean Jacques Hoquet

Photos : Béatrice Dahm, Patrick Barras, Jean Jacques Hoquet


Vue aérienne de Villomé


Vue aérienne de Cohan

Photos Jean Jacques Hoquet

La commune de Cohan a été créée lors de la Révolution française. Le , elle est supprimée à la suite d'un arrêté préfectoral du 2. Son territoire est alors rattaché à la commune voisine de Coulonges-en-Tardenois par le même arrêté et la nouvelle entité prend le nom de Coulonges-Cohan.

Source Wikipédia

Eglise Saint-Jean-Baptiste de Cohan

Photo Jean Jacques Hoquet


Divers documents



La Fanfare de Coulonges-en-Tardenois le 6 mai 1934

La musique de Coulonges le 6 Mai 1934, Photo dépôt Micheline Charles

La musique de Coulonges, fondée en 1866, fut une des principales musiques régionales et se distingua dans de nombreux concours ou festivals et notamment ceux de Fismes (1927) , Reims (1928), Chateau-Thierry (1929),

Luxembourg (1930), Strasbourg (1931), Le Havre (1933), Gien (1937)

            Son chef Lucien Lievrat, était l'âme et conduisit cette fanfare jusqu'en 1955 à l'âge de 95 ans!, ses obsèques en musique, en 1956, marquèrent la fin de cette magnifique fanfare. Les Férois qui firent partie de cette fanfare de 1929 à 1937 furent : Pasquier Albert, Dremaux Victor, Barberousse Louis, Oget Henri, Prieux Henri (père et fils), de 1950 à 1953 : Casez,

Demoury, Edon.

Extrait du Livre de Henri Prieux tome II de " la belle époque à l'ère scientifique"