Coulonges-Cohan


Vue aérienne de Coulonges

Photo Jean Jacques Hoquet

Pour en savoir plus, cliquer sur le bouton ci-dessus


Vue aérienne de Chamery

Photo Jean Jacques Hoquet

Hommage à Quentin Roosevelt

Archives RVT Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France et photos Jean Jacques Hoquet

Photos : Béatrice Dahm, Patrick Barras, Jean Jacques Hoquet


Vue aérienne de Villomé


Vue aérienne de Cohan

Photos Jean Jacques Hoquet

La commune de Cohan a été créée lors de la Révolution française. Le , elle est supprimée à la suite d'un arrêté préfectoral du 2. Son territoire est alors rattaché à la commune voisine de Coulonges-en-Tardenois par le même arrêté et la nouvelle entité prend le nom de Coulonges-Cohan.

Source Wikipédia

Eglise Saint-Jean-Baptiste de Cohan

Photo Jean Jacques Hoquet


Divers documents



La Fanfare de Coulonges-en-Tardenois le 6 mai 1934

La musique de Coulonges, fondée en 1866, fut une des principales musiques régionales et se distingua dans de nombreux concours ou festivals et notamment ceux de Fismes (1927) , Reims (1928), Chateau-Thierry (1929),

Luxembourg (1930), Strasbourg (1931), Le Havre (1933), Gien (1937)

            Son chef Lucien Lievrat, était l'âme et conduisit cette fanfare jusqu'en 1955 à l'âge de 95 ans!, ses obsèques en musique, en 1956, marquèrent la fin de cette magnifique fanfare. Les Férois qui firent partie de cette fanfare de 1929 à 1937 furent : Pasquier Albert, Dremaux Victor, Barberousse Louis, Oget Henri, Prieux Henri (père et fils), de 1950 à 1953 : Casez,

Demoury, Edon.