Férois, électricien automobile, mais pas que cela :

Ses tableaux exposés dans la salle des Fêtes de Fère

Lucien Rémy  (31 octobre 1906-14 novembre 1997)

 

Les cinq magnifiques tableaux de Fère à la Salle des Fêtes sont signés Lucien Rémy ! Un artiste férois amateur, mais d’abord un artisan apprécié. Né à Seringes le 31 octobre 1906, Lucien Rémy perd son père en 1915. Sa mère se remarie avec un employé des chemins de fer, muté à Reims, Saint Dié puis Langres. C’est là que Lucien se forme comme électricien automobile, et vers 20 ans, commence à peindre pendant ses loisirs fleurs et paysages.

Le 20 avril 1935, il se marie à Seringes avec Alice Piguet  en même temps que son cousin Fernand Jacquiot, le fils de la soeur de sa mère (le deuxième couple de la charrette).

En 1937, la famille s’installe à Fère : Lucien ouvre son garage avenue de la Gare, Alice s’occupe de la comptabilité. En 1940, l’évacuation en voiture se termine à Autun, envahie par les Allemands ; mais quand la famille rentre à Fère, toujours dans l’Amilcar, le garage est réquisitionné et Lucien est embauché chez Deneuville. A la Libération, il récupère son garage et, pour relancer son activité, distribue des buvards publicitaires. Avec son voisin Marcel Levasseur, carrossier, il répare tous les véhicules :  il refait les équipements électriques des autos, tracteurs, camions … Batteries, démarreurs, dynamos n’ont pas de secret pour lui. « C’est le sorcier de la mécanique », dit le Docteur Latarget.

A la retraite, il reprend ses pinceaux et, lors du premier repas des anciens à la Salle des Fêtes en janvier 1979, il dit au Dr. Brodin, maire : « Le mur est vide, si je faisais des tableaux ? » La proposition est acceptée, et en deux ans, les cinq toiles sont réalisées, d’abord Les halles et en dernier Les armes de Fère. Avec beaucoup de patience et d’habilité, Lucien Rémy réalise en bois la maquette du château de Fère (exposée prochainement au futur Point-Info-Tourisme) ainsi qu’un petit moteur qui peut toujours fonctionner (pistons, soupapes, bougies, rien ne manque !).

 

Merci à sa fille Claude de nous avoir confié ses si précieux souvenirs.


La maquette du Château de Fère


Le moteur à 4 cylindres 4 temps

Lucien Rémy et son arrière petit neveu Thomas avec le moteur.


Le buvard publicitaire


La galerie de ses tableaux